Quand est-ce qu’Edge Computing est un meilleur choix que Cloud Computing

05 Sep. 19
119 Vues

Comme l’Internet des objets et les appareils associés deviennent plus courants dans nos discussions sur la transformation numérique, il y a beaucoup de solutions proposées pour comment et où ces appareils IdO seront hébergés et stockés. Alors que l’informatique en nuage (Cloud Computing en anglais) est souvent recommandée comme une bonne solution, il existe un nouveau concept d’infrastructure qui se prouve être un meilleur choix, appelé informatique de bord (Edge Computing en anglais. Ces deux solutions sont parfois discutées de manière interchangeable comme si elles étaient exclusives l’une à l’autre, mais l’utilisation de l’une n’exclut pas l’autre, car elles fonctionnent de différentes manières. L’impression actuelle est que l’informatique de bord est prévisible de remplacer les architectures de nuage tout à fait, mais c’est plus probable que l’informatique de bord sera utilisée dans des cas d’utilisations spécifiques où il offre des résultats supérieurs.

C’est quoi ‘Edge ou Fog Computing’ Exactement – Comment diffère-le de Cloud?

Afin de comprendre ce qu’est l’informatique de bord, nous devons comprendre comment il diffère de l’architecture actuelle de l’informatique en nuage. Avec l’informatique en nuage, toutes les données sont collectées et traitées dans un seul endroit centralisé, généralement un centre de données. Tous les appareils ou applications qui doivent accéder aux données doivent se connecter au nuage, où il peut ensuite accéder aux données nécessaires. Le principal avantage de l’informatique en nuage est qu’il peut augmenter en stockage et en capacité de traitement au besoin, car c’est basé sur un système d’infrastructure de centre de données extensibles.

Le concept de l’informatique géodistribuée (fog computing en anglais ou de l’informatique de bord diffère du nuage puisqu’il peut stockée une grande quantité de données ou d’informations sur le bord extérieur du réseau. Généralement, avec les appareils IdO, les données qui sont produites par eux sont retransmis au centre de données, traitées, et instructions supplémentaires sont renvoyées aux appareils. Le problème avec cela est qu’il prend du temps pour que les données fassent son chemin au centre de données pour le traitement, et il y a la contrainte incroyable sur la bande passante nécessaire pour envoyer les données entre le bord et le centre du réseau. En ce qui concerne les appareils IdO, la latence lente du réseau peut avoir de conséquences graves car ces appareils s’appuient sur les instructions qui sont relayées. Edge computing résout ce problème en déplaçant des données cruciales au bord du réseau afin que les appareils activés de bord puissent traiter et recueillir les données en temps réel, ce qui leur permet de répondre efficacement et effectivement.

Quels sont les cas d’utilisations spécifiques où L’informatique de bord est supérieur?

While cloud computing does remain as a viable solution, there are some instances where this new edge computing infrastructure may be a more viable choice.

  • Bien que l’informatique en nuage demeure une solution viable, il y a des cas où cette nouvelle infrastructure informatique peut être un choix plus viable.
  • Un exemple est l’automatisation des automobiles et les véhicules autonomes. Les véhicules autonomes recueilleront une énorme quantité de données de leur environnement et des appareils en proximité afin de prendre des décisions rapides. Le temps de réaction du véhicule dépend uniquement des instructions qu’il reçoit de ses ressources informatiques, qui sont situées au cœur du réseau. N’importe délai dans ces instructions pourraient être la différence entre le bon ou mauvais choix.
  • IPuisque plus de fournisseurs de contenu utilisent la méthode de streaming pour leurs options de divertissements, ça peut être difficile pour l’informatique en nuage de garder la cadence des demandes des consommateurs. Une façon de résoudre cela est de mettre en cache le contenu populaire dans les installations de bord qui sont situées plus près aux utilisateurs, permettant un accès rapide. Cela permet aussi à des entreprises comme Netflix et Amazon Prime d’étendre leurs services sans compromettre les performances actuelles de leurs réseaux.
  • Dans les situations où il n’y a pas assez de bande passant du réseau ou bande passante du réseau fiable pour gérer la quantité de données qui sont envoyées dans les deux sens, l’informatique de bord peut être une solution fantastique. Cela fonctionne aussi pour les réseaux avec les connexions de communications pauvres.
  • Toutes les industries qui ont besoin d’une concentration sur la cybersécurité, peut avoir des préoccupations de confidentialité au sujet de l’utilisation de l’informatique en nuage pour envoyer des données via les réseaux publics. Comme avec n’importe quel accès en ligne, il peut être piraté ou pillé. L’informatique de bord est une meilleure option dans ce cas puisque toutes les données sont retenues localement.
  • N’importe application IdO qui nécessite un échantillonnage rapide des données ou nécessite des résultats calculés sans délai fonctionnerait bien avec l’informatique de bord. Cela est l’utilisation le plus courant d’informatique géodistribuée, car beaucoup d’appareils IdO n’ont pas besoin que les données soient traitées collectivement et analysées cumulativement. Il est inutile de gaspiller la bande passante coûteuse sur le transport d’informations qui ne nécessitent pas ces étapes. Une option consiste à avoir des capteurs connecters au nuage lorsqu’il y a l’information qui a besoin d’être déclarées, au lieu d’être toujours connectées.

L’informatique de bord peut même fonctionner avec des déploiements IdO qui nécessitent le traitement de données localisé et par lots. Par exemple, l’informatique de bord peut être utilisée de cette façon avec un magasin de détail éloigné qui a besoin de compter les ventes et les stocks chaque jour. Le magasin de détail éloigné n’a pas besoin d’envoyer des données sur chaque transaction effectuée minute par minute, mais le siège social nécessite un rapport compté. Avec l’informatique de bord, les données de chaque transaction en temps réel peuvent être traitées localement, puis au moment de fermeture, un rapport peut être généré et envoyé à travers le réseau au siège. Quel problème cela résout-il? Avec les architectures actuelles de Cloud Computing, les données en temps réel y sont diffusées et s’accumulent rapidement. Ces données sont souvent considérées comme inutiles, car elles ne sont pas compilées d’une manière utile à l’entreprise (c’est-à-dire les rapports), mais les organisations ne veulent pas supprimer les données de peur qu’elles puissent être utilisées. Cela finit par gaspiller une tonne d’argent que les données sont presque toujours stockées indéfiniment, mais jamais utilisées. L’informatique de bord résout ce problème par n’envoyant que des informations post-traitées au nuage.

Bien que l’informatique de bord puisse être un meilleur choix dans certains cas d’utilisation, comme vu ci-dessus, cela ne signifie pas que l’informatique en nuage doit être retirée complètement. Il ne s’agit pas d’une proposition de ‘l’un ou l’autre’, car ces deux architectures peuvent être utilisées en tandem pour maximiser le traitement et l’utilisation des données tout en minimisant les limitations comme les connexions peu fiables, le traitement coûteux de la bande passante et les menaces de cybersécurité.

Plus de 75 % des données d’entreprise seront traitées à l’extérieur du cloud et l’informatique de bord IdO y jouera un rôle majeur. La taille potentielle du marché de l’informatique de bord augmentera par 13 milliards de dollars mondiale pendant une période.

Selon les tendances actuelles dans l’IdO, la plupart des entreprises peuvent envisager l’informatique de bord pour les produits à venir pour profiter de la technologie.

L’investissement dans la technologie de bord basée sur l’IdO est sûrement le meilleur moyen pour l’avenir. Il aidera à canaliser un meilleur écosystème IdO ainsi. Parlons et construisons le meilleur système IdO.

OBTENIR UNE PROPOSITION
Nous utilisons des cookies (témoins) pour optimiser votre expérience sur notre site.
D’accord